Arbres de Paris
 


L'euscaphis (Euscaphis japonica, Euscaphis chinensis, Staphylea japonica) est un arbuste ou petit arbre à feuillage caduc d'origine asiatique.
Il fait partie de la famille des Staphyleaceae comme le staphylier.

De croissance rapide, il peut atteindre 8 mètres de haut et presque autant de large.

Ses feuilles, pouvant mesurer jusqu'à une trentaine de centimètres de long, disposées de manière opposée sur les rameaux rougeâtres, sont composées d'un nombre impair (7 ou 9, parfois 5 ou 11) de folioles disposées de manière opposée sur une tige vert clair terminée par une foliole terminale.
Les folioles, courtement pétiolées, vertes un peu luisantes au dessus, plus claires avec des nervures marquées en relief en dessous, sont ovales allongées, finement dentées, terminées en pointe. Elles dégagent une odeur désagréable au froissement.
Elles se teintent à l'automne de pourpre foncé, violet foncé ou acajou avant de tomber.

La floraison intervient en mai-juin sous forme de grandes grappes, ramifiées, dressées, d'une vingtaine de centimètres de long, de petites fleurs jaunâtres ou blanchâtres
.

A l'automne se forment des grappes pendantes de petits fruits sphériques ou en forme de coeur, d'abord roses puis rouge vif, qui finissent par s'ouvrir en trois parties, un peu à la manière des fusains, pour laisser voir quelques petites graines noir brillant à reflets bleus.

L'écorce du tronc est brun-gris violacé rayé de blanc.


Il semble règner une certaine confusion dans la dénomination des espèces d'Euscaphis, et il n'en existe probablement qu'un nombre très limité, plusieurs noms étant attribués à différentes variétés de la même espèce.

Euscaphis konishii Hayata (ou Euscaphis fukienensis), très utilisé en médecine traditionnelle asiatique, fait probablement référence à Euscaphis japonica. Toutes les parties de la plante sont utilisées, feuilles, fleurs, fruits, écorce, rameaux, racines...
En Chine, ses graines sont utilisées sous le nom de Yi Ya Chun zi pour soigner les maux d'estomac, les diarrhées, les prolapsus anaux, et les douleurs testiculaires ; ses fleurs sous le nom de Yi Ya Chun hua contre la douleur, les maux de tête et vertiges ; ses racines sous le nom de Yi Ya Chun gen pour guérir les blessures, la dysenterie et la diarrhée.
Les feuilles seraient utilisées en cas de troubles gastrointestinaux ou hépatiques. Les fruits en cas de rhume, maux de tête ou vertiges.

Les bourgeons et jeunes pousses seraient en outre comestibles.



Les Euscaphis à Paris

La Mairie de Paris recense un seul euscaphis à Paris, de l'espèce Euscaphis japonicum, de hauteur 3 mètres :

1 Euscaphis japonicum ▼ [2 photos]

Euscaphis à Paris, 2 photos
Euscaphis numéro 136398 septembre 2021Euscaphis numéro 136398 septembre 2021
arbre n°136398
septembre 2021
Euscaphis japonicum
arbre n°136398
septembre 2021
Euscaphis japonicum

Cliquez sur les photos pour plus de détails

Cliquez ici pour localiser les euscaphis référencés par la Mairie de Paris sur la carte
Cliquez ici pour examiner la répartition par taille des euscaphis référencés par la Mairie de Paris

Le plus grand euscaphis référencé par la Mairie de Paris mesure 3 mètres de haut. C'est l'arbre numéro 136398 situé jardin des Serres d'Auteuil / 1 avenue Gordon Bennett Paris 16ème arrondissement.
Cliquez ici pour le localiser sur la carte de Paris

Le plus gros euscaphis référencé par la Mairie de Paris mesure 39 centimètres de circonférence. C'est l'arbre numéro 136398 situé jardin des Serres d'Auteuil / 1 avenue Gordon Bennett Paris 16ème arrondissement.
Cliquez ici pour le localiser sur la carte de Paris

Aucun euscaphis parisien n'a été classé remarquable.


Voir la carte interactive des arbres de Paris