Arbres de Paris
 


Les eucalyptus (gommiers, gomyés) sont des arbres ou arbustes à feuillage généralement persistant (mais quelques espèces sont caduques) originaires majoritairement d'Australie.
De croissance très rapide (certains peuvent croître de plusieurs mètres par an), les plus grands peuvent dépasser 100 mètres de hauteur (peut-être même 150 mètres !), ce qui en fait les plus grands arbres feuillus au monde.
Ils appartiennent à la famille des Myrtaceae comme le myrte bien sûr, mais aussi le goyavier, le giroflier ou le callistemon.

Le feuillage, généralement persistant, vert-bleu, gris-bleu, gris-vert argenté, ou complètement vert, présente plusieurs caractéristiques originales :
- Pour la plupart des espèces (mais pas toutes), les feuilles des jeunes arbres ont un aspect très différent de celles des arbres adultes : sur les jeunes arbres, elles sont arrondies, opposées, sans pétiole, alors que sur les sujets plus âgés, elles sont alternes (mais parfois opposées ou verticillées), pétiolées, allongées, étroites, souvent terminées en pointe, coriaces, souvent un peu courbées et souvent plus vertes.
L'eucalyptus n'est d'ailleurs pas le seul à présenter ce type de dimorphisme, les feuilles des jeunes peupliers blancs sont souvent lobées, celles des jeunes paulownias sont démesurées...
- Les feuilles portent de nombreuses glandes à huiles essentielles qui les rendent odorantes ;
- Les feuilles des arbres adultes sont généralement pendantes, ce qui leur permettrait de capter plus de lumière du soleil (par les deux côtés de la feuille)
.

Les fleurs blanches, crème, jaunes, orange, roses ou rouges, mellifères, apparaissent souvent en petits groupes à l'aisselle des feuilles.
Elles n'ont généralement pas de pétales et sont constituées essentiellement de nombreuses étamines (colorées).
Le bouton floral est original, il ne s'ouvre pas en écartant les sépales, mais en faisant sauter un petit capuchon / opercule recouvrant les étamines qui correspond probablement à des vestiges de pétales
.

Les fruits sont de petites capsules coniques rigides, de couleur généralement brune, qui restent longtemps sur l'arbre avant de tomber en s'ouvrant et libérant de nombreuses petites graines brunes ou noires
.

Le tronc est généralement très droit, couvert d'une écorce claire, grise, crème, blanche ou verdâtre, lisse chez les jeunes arbres.
Avec la croissance (rapide) de l'arbre, l'écorce se fend longitudinalement et, selon les espèces,
- durcit et forme des crêtes séparées par des crevasses longitudinales
,
- ou bien s'exfolie en longues bandes verticales laissant apparaitre la nouvelle écorce plus claire
.
En cas de blessure, la sève s'écoule puis durcit pour former une gomme de couleur différente selon les espèces (d'où le nom de gommier).
La sève de Corymbia gummifera est d'un rouge foncé spectaculaire.


Il existe dans le monde plusieurs centaines (plus de 800 selon certains spécialistes) d'espèces différentes d'eucalyptus.
Les espèces les plus communes sont Eucalyptus grandis, Eucalyptus globulus, et des hybrides plus résistants au froid comme Eucalyptus nitens x Eucalyptus globulus (hybride de Eucalyptus globulus et Eucalyptus nitens) et Eucalyptus grandis x Eucalyptus nitens, qui sont utilisés comme bois pour le chauffage, bois d'oeuvre, et surtout pour la production de pâte à papier.
On en trouve d'immenses plantations au Brésil, au Portugal, en Afrique du Sud et en Australie.

De nombreuses autres espèces sont répandues dans le monde, comme Eucalyptus gunnii, Eucalyptus robusta, Eucalyptus deglupta, Eucalyptus radiata, Eucalyptus camaldulensis (Eucalyptus rostrata), Corymbia citriodora, Eucalyptus regnans, Eucalyptus cordata, Eucalyptus resinifera, Eucalyptus tereticornis ou Eucalyptus sideroxylon...

Les plus grandes espèces peuvent occasionnellement dépasser 80 mètres de hauteur, comme Eucalyptus regnans (Eucalyptus amygdalina var. regnans), Eucalyptus globulus, Eucalyptus viminalis, Eucalyptus obliqua, Eucalyptus saligna, Eucalyptus delegatensis, Eucalyptus diversicolor, Eucalyptus nitens, Eucalyptus cypellocarpa...

Parmi les très nombreuses espèces d'eucalyptus, seules quelques unes résistent au gel et peuvent être plantées en région parisienne.
On peut notamment citer Eucalyptus gunnii et Eucalyptus niphophila (Eucalyptus pauciflora subsp. niphophila) qui peuvent supporter des températures proches de -15°.


• Eucalyptus gunnii (eucalyptus de Gunn, gommier de Gunn, gommier, Eucalyptus à feuilles rondes) est un arbre à feuillage persistant. C'est l'eucalyptus qu'on rencontre le plus souvent dans les parcs et jardins parisiens.
De croissance rapide, il peut dépasser une vingtaine de mètres de haut, mais on peut, en le taillant chaque année, le maintenir à l'état d'arbuste buissonnant. Il existe aussi des variétés naines qui ne dépassent pas quelques mètres de hauteur et qu'on peut cultiver en bacs.
Son port, d'abord érigé, pyramidal ou presque colonnaire
, devient étalé et souvent désordonné avec l'âge

Ses feuilles sont gris-bleu, arrondies
, parfois presque rondes sur les jeunes arbres, ou sur les jeunes branches des sujets plus âgés, puis plus vertes, très allongées et terminées en pointe sur les arbres matures
.
Les petites fleurs blanc-crème
apparaissent plutôt en été, mais on en voit souvent n'importe quand dans l'année.
Le tronc gris ou brun clair, d'abord lisse, s'exfolie par larges bandes verticales brunâtres avec l'âge, laissant apparaître la nouvelle écorce plus claire
.


• Eucalyptus gundal est un hybride de Eucalyptus gunnii (eucalyptus de Gunn) et Eucalyptus dalrympleana (gommier blanc des montagnes), qui présente les qualités de ses deux parents (croissance rapide et tronc très droit de dalrympleana, résistance au froid de gunnii), ce qui permet de l'utiliser, notamment pour la production de pâte à papier et comme combustible (plaquettes), jusque dans le sud de la France. Il reste toutefois moins résistant au froid que Eucalyptus gunnii et peut souffrir d'hivers très rigoureux, même dans le sud de la France.
Il peut atteindre une quarantaine de mètres de haut, mais il est généralement coupé bien avant en production industrielle.
Ses feuilles juvéniles sont ovales, vert pâle, disposées de manière opposée sur les rameaux rougeâtres, les feuilles matures sont allongées, terminées en pointes, vert plus foncé et disposées de manière alterne sur les rameaux.
Ses fleurs blanches sont réunies en petits groupes.


• Eucalyptus globulus (eucalyptus commun, gommier bleu, Gommier bleu de Tasmanie, arbre à fièvre) est plus cultivé pour son bois (chauffage, pâte à papier) que comme arbre d'ornement.
Ne résistant pas à une température de -10°C, il ne prospère en France que dans le sud.
De croissance rapide il peut dépasser 60 mètres de haut, parfois 80 mètres.
Son port est étalé, ses feuilles juvéniles sont bleu argenté ovales, et ses feuilles matures vertes, allongées terminées en pointe. Ses fleurs sont isolées (pas groupées en petits bouquets comme chez la plupart des autres eucalyptus). Son tronc se desquame avec l'âge.


• Eucalyptus deglupta (eucalyptus arc-en-ciel) est une autre espèce d'eucalyptus cultivée pour la production de pâte à papier, qui ne résiste pas aux températures basses.
Il présente toutefois un intérêt ornemental du fait de son écorce qui passe du vert au bleu puis violet, orangé et brun tout en se détachant par lambeaux, conférant au tronc une allure spectaculaire de mosaique verticale multicolore (d'où son nom d'arc-en-ciel).
De croissance très rapide, il peut dépasser 60 mètres de haut, mais les jeunes sujets peuvent être cultivés en pot.


• Eucalyptus radiata (eucalyptus radié, Eucalyptus amygdalina var. radiata) est une autre espèce d'eucalyptus à feuillage persistant qui n'aime pas le froid.
Il est particulièrement réputé pour l'huile essentielle tirée de son feuillage fortement aromatique.
D'abord arbuste buissonnant, il devient en vieillissant un grand arbre à cime arrondie, qui peut atteindre 40 mètres de haut.
Jeune, il peut être cultivé en bac et mis à l'abri en hiver.
Ses feuilles juvéniles sont rondes et gris-bleu, ses feuilles matures sont vert-bleu, allongées, étroites et terminées en pointe.
Ses fleurs blanches sont groupées en petits bouquets d'octobre à décembre.
Son écorce gris-bleu se détache verticalement en longs lambeaux laissant voir la nouvelle écorce brun-orangé.


• Eucalyptus niphophila (Eucalyptus pauciflora subsp. niphophila, Eucalyptus coriacea subsp. niphophila, gommier à feuilles coriaces, gommier des neiges, eucalyptus des neiges) est l'un des eucalyptus les moins sensibles au froid.
C'est un petit arbre ou grand arbuste à feuillage persistant qui atteint rarement une dizaine de mètres de haut.
Son port est souvent buissonnant, ou avec un tronc court qui se ramifie près du sol, et des branches tortueuses ou spiralées.
Les feuilles juvéniles sont ovales arrondies. Les feuilles matures sont allongées, étroites, terminées en pointe, un peu arquées, de couleur vert-bleu ou gris-bleu. Elles sont raides et aromatiques au froissement.
La floraison intervient en mai-juin sous forme de petites boules d'étamines blanches disposées par petits groupes à l'aisselle des feuilles.
Les fleurs se transforment en fruits en forme de cône ou de poire, d'abord verts puis bruns.
L'écorce claire du tronc et des branches se détache par longs lambeaux longitudinaux laissant de longues stries de couleurs diverses, blanc, crème, ocre, vert, gris, brun...
Le port torturé de l'arbre au tronc et branches très claires, sa taille modeste et sa résistance au froid, justifient l'intérêt que lui portent les jardiniers français.


• Parmi les nombreuses autres espèces d'eucalyptus, on peut mentionner Eucalyptus cordata (Gommier à feuilles cordiformes, aux feuilles gris bleu en forme de coeur), Eucalyptus camaldulensis (gommier rouge, gommier des rivières, grand arbre à l'écorce multicolore), Corymbia citriodora (Eucalyptus citriodora, eucalyptus citronné, cultivé pour son huile essentielle aux propriétés médicinales), Eucalyptus regnans (eucalyptus royal, qui peut dépasser 100 mètres de haut), Eucalyptus diversicolor (Karri, grand arbre à l'écorce striée de blanc, gris et brun), Eucalyptus dalrympleana (gommier blanc des montagnes, l'un des parents de l'eucalyptus gundal, grand arbre au tronc rectiligne à l'écorce lisse et claire)...



La croissance très rapide et la forte teneur en produits aromatiques de la plupart des espèces d'eucalyptus ont motivé leur exploitation industrielle à grande échelle.
Le bois est largement utilisé pour la production de pâte à papier (et d'autres produits cellulosiques), mais aussi comme bois d'oeuvre et comme combustible.
Les feuilles et l'huile essentielle que l'on en extrait sont utilisées surtout en phytopharmacie et parfumerie.

• D'immenses plantations d'eucalyptus sont exploitées partout où le climat le permet pour la production de pâte à papier.
Les espèces privilégiées sont Eucalyptus grandis (et ses hybrides urograndis = Eucalyptus grandis x Eucalyptus urophylla et GN = Eucalyptus grandis x Eucalyptus nitens) et Eucalyptus globulus. Mais aussi Eucalyptus camaldulensis, Eucalyptus tereticornis, Eucalyptus viminalis, Eucalyptus nitens, Eucalyptus urophylla, et plus localement Eucalyptus citriodora, Eucalyptus benthamii, Eucalyptus amplifolia, Eucalyptus saligna...

Les plantations se trouvent surtout dans des région ou climat tropical ou tempéré et notamment
- en Amérique Latine (Eucalyptus grandis, Eucalyptus urophylla et urograndis au Brésil, Eucalyptus grandis en Urguay, Eucalyptus globulus, Eucalyptus nitens, Eucalyptus delegatensis au Chili, Eucalyptus grandis, Eucalyptus nitens et Eucalyptus saligna en Argentine),
- en Australie (grand nombre d'espèces),
- en Europe du sud (Eucalyptus globulus, Eucalyptus nitens et Eucalyptus camaldulensis en Espagne, Eucalyptus globulus et Eucalyptus nitens au Portugal),
- et en Afrique du Sud (Eucalyptus grandis, Eucalyptus saligna, Eucalyptus macarthurii, Eucalyptus nitens et Eucalyptus smithii)
- et dans le sud de l'Asie (Eucalyptus camaldulensis, Eucalyptus grandis et Eucalyptus hybrid / Mysore gum en Inde, Eucalyptus grandis en Chine et au Vietnam, Eucalyptus camaldulensis en Thailande)...

Le développement de plantations d'eucalyptus pour pâte à papier dans des zones plus septentrionales se heurte à la mauvaise résistance du genre au froid, même pour les hybrides d'espèces plus rustiques comme Eucalyptus gunnii ou Eucalyptus nitens.
Les plantations d'Eucalyptus gundal (hybride de Eucalyptus gunnii et Eucalyptus dalrympleana) dans le sud de la France depuis plusieurs dizaines d'années donnent des résultats satisfaisants... sauf en cas d'hiver particulièrement rigoureux comme en 1985 et 1986.


• On attribue à l'eucalyptus de multiples vertus thérapeutiques, notamment contre les affections respiratoires.
Il serait antiseptique, désinfectant, antibactérien, antiviral, antifongique, antiparasitaire, expectorant, mucolytique, fébrifuge, anti-inflammatoire, antispasmodique...

Il serait ainsi utile pour lutter contre diverses affections de la sphère ORL (états grippaux, toux, maux de gorge, rhinites, rhumes, rhinopharyngites, angines, sinusites, bronchites, pneumonies, asthme, grippe, tuberculose, otites, maux de tête, migraines, affections buccales), mais aussi contre les infectuions urinaires, cystites, urétrites, contre les affections cutanées, ulcères, brûlures, plaies, contre les effets de la ménopause, les problèmes intestinaux ou hépatiques, les rhumatismes, la rougeole ou la scarlatine...

Le principe actif (eucalyptol, cinéol) se trouve principalement dans les feuilles (et les rameaux) dont on extrait une huile essentielle (par entrainement à la vapeur).
Les feuilles (séchées, réduites en poudre...) et l'huile essentielle sont utilisées (en application interne ou externe) sous forme d'infusion, de décoction, de teinture, d'inhalation, d'aérosol, de fumigation, de sirop, de gouttes, de gélules, de pastilles, de suppositoires, de baumes, en massage, en gargarisme...

Les espèces les plus utilisées en phytothérapie sont Eucalyptus globulus, Eucalyptus radiata, Eucalyptus citriodora et Eucalyptus dives.


• L'eucalyptus est aussi utilisé par l'industrie des parfums et arômes
- comme composant de parfum,
- comme arôme alimentaire, notamment en confiserie,
- comme parfum de dentifrice,
- comme parfum de produits ménagers.


• On utilise aussi l'eucalyptus comme purificateur et désinfectant d'air (huile essentielle, décoction, fumigation).


• Et l'eucalyptus est un répulsif efficace contre les insectes, notamment les moustiques et le puces.


• Aucune partie de l'eucalyptus n'est considérée comme comestible. Le aborigènes d'Australie ont toutefois consommé la manne d'eucalyptus (manne d'Australie), une substance sucrée provenant des feuilles de certains eucalyptus (notamment Eucalyptus mannifera, Eucalyptus microtheca, Eucalyptus resinifera, Eucalyptus rostrata).
La manne est un miellat produit par des insectes se nourissant de la sève des arbres (et qui rejettent l'excédent de sucre qu'ils ne métabolisent pas).
On connait par exemple la manne du frêne à fleurs et la manne de Briançon du mélèze qui ont été consommées et utilisées pour leurs vertus médicinales en France.
Pour l'eucalyptus, la manne est produite par les larves de psylles.
La psylle de l'eucalyptus est un petit insecte qui ressemble à un puceron, dont les larves, qui ressemblent un peu à des cochenilles, s'entourent d'une épaisse couche blanche de miellat solidifié riche en sucre.



Les Eucalyptus à Paris

La Mairie de Paris recense 83 eucalyptus à Paris, de hauteur moyenne 9 mètres :

52 Eucalyptus gunnii ▼ [17 photos dont 2 d'arbres non référencés par la Mairie de Paris]
25 Eucalyptus  ▼ [16 photos dont 2 d'arbres non référencés par la Mairie de Paris]
5 Eucalyptus pauciflora
1 Eucalyptus parvula

Eucalyptus à Paris, 33 photos
Eucalyptus numéro 133081 janvier 2023Eucalyptus numéro 133081 janvier 2023Eucalyptus numéro 2019931 janvier 2022Eucalyptus numéro 136302 février 2023Eucalyptus numéro 136302 février 2023Eucalyptus numéro 136302 février 2023Eucalyptus numéro 123021 mars 2022Eucalyptus numéro 136400 mai 2022Eucalyptus numéro 123043 mai 2021Eucalyptus numéro 123043 mai 2021Eucalyptus numéro 2019931 mai 2021Eucalyptus numéro 123021 mai 2023Eucalyptus numéro 123043 juin 2021Eucalyptus numéro 136400 aout 2023Eucalyptus numéro 133081 aout 2021Eucalyptus numéro 133081 aout 2021Eucalyptus numéro eucalyptus_48.82015-2.353892 septembre 2022Eucalyptus numéro eucalyptus_48.82015-2.353892 septembre 2022Eucalyptus numéro 136400 septembre 2021Eucalyptus numéro 136400 septembre 2021Eucalyptus numéro 136400 septembre 2021Eucalyptus numéro 2008062 septembre 2021Eucalyptus numéro 2008062 septembre 2021Eucalyptus numéro 2008062 septembre 2021Eucalyptus numéro 102412 octobre 2021Eucalyptus numéro 102412 octobre 2021Eucalyptus numéro eucalyptus-gunnii_48.84850-2.33354 octobre 2023Eucalyptus numéro eucalyptus-gunnii_48.84850-2.33354 octobre 2023Eucalyptus numéro 123021 novembre 2021Eucalyptus numéro 123021 novembre 2021Eucalyptus numéro 123021 novembre 2021Eucalyptus numéro 123021 novembre 2021Eucalyptus numéro 136400 novembre 2022
arbre n°133081
janvier 2023
Eucalyptus gunnii
arbre n°133081
janvier 2023
Eucalyptus gunnii
arbre n°2019931
janvier 2022
Eucalyptus
arbre n°136302
février 2023
Eucalyptus
Eucalyptus parvula
arbre n°136302
février 2023
Eucalyptus
Eucalyptus parvula
arbre n°136302
février 2023
Eucalyptus
Eucalyptus parvula
arbre n°123021
mars 2022
Eucalyptus gunnii
arbre n°136400
mai 2022
Eucalyptus
arbre n°123043
mai 2021
Eucalyptus gunnii
arbre n°123043
mai 2021
Eucalyptus gunnii
arbre n°2019931
mai 2021
Eucalyptus
arbre n°123021
mai 2023
Eucalyptus gunnii
arbre n°123043
juin 2021
Eucalyptus gunnii
arbre n°136400
aout 2023
Eucalyptus
arbre n°133081
aout 2021
Eucalyptus gunnii
arbre n°133081
aout 2021
Eucalyptus gunnii
arbre non référencé
septembre 2022
Eucalyptus
arbre non référencé
septembre 2022
Eucalyptus
arbre n°136400
septembre 2021
Eucalyptus
arbre n°136400
septembre 2021
Eucalyptus
arbre n°136400
septembre 2021
Eucalyptus
arbre n°2008062
septembre 2021
Eucalyptus
arbre n°2008062
septembre 2021
Eucalyptus
arbre n°2008062
septembre 2021
Eucalyptus
arbre n°102412
octobre 2021
Eucalyptus gunnii
arbre n°102412
octobre 2021
Eucalyptus gunnii
arbre non référencé
octobre 2023
Eucalyptus gunnii
haut 3m, circ 8cm [déb 2023], planté 2017
arbre non référencé
octobre 2023
Eucalyptus gunnii
haut 3m, circ 8cm [déb 2023], planté 2017
arbre n°123021
novembre 2021
Eucalyptus gunnii
arbre n°123021
novembre 2021
Eucalyptus gunnii
arbre n°123021
novembre 2021
Eucalyptus gunnii
arbre n°123021
novembre 2021
Eucalyptus gunnii
arbre n°136400
novembre 2022
Eucalyptus

Cliquez sur les photos pour plus de détails

Cliquez ici pour localiser les eucalyptus référencés par la Mairie de Paris sur la carte
Cliquez ici pour examiner la répartition par taille des eucalyptus référencés par la Mairie de Paris

Le plus grand eucalyptus référencé par la Mairie de Paris mesure 23 mètres de haut. C'est l'arbre numéro 138334 situé jardin Claire Motte Paris 17ème arrondissement.
Cliquez ici pour le localiser sur la carte de Paris

Le plus gros eucalyptus référencé par la Mairie de Paris mesure 225 centimètres de circonférence. C'est l'arbre numéro 139552 situé Promenade Bernard Lafay C2 / 8 boulevard de Reims Paris 17ème arrondissement.
Cliquez ici pour le localiser sur la carte de Paris

Aucun eucalyptus parisien n'a été classé remarquable.


Voir la carte interactive des arbres de Paris
Voir les plus beaux arbres à ne pas manquer aujourd'hui à Paris